Naissance de l’association.

 En février 1973, un représentant de la municipalité dévoilait l’intention de celle-ci d’appliquer un plan d’urbanisme voté par le conseil municipal en 1814 ! Il s’agissait de raser une partie du cœur de la vieille ville pour y bâtir de grands ensembles « modernes ». La rue de la Boucherie et le marché des Bancs devaient disparaître.
 Les membres les plus dynamiques de diverses associations qui assistaient à cette séance se réunirent pour envisager dans quelles conditions il était possible de protéger le patrimoine menacé.
 Un bureau provisoire, élu, lança une campagne d’information invitant la population à manifester son opinion. Fort de l’adhésion d’une grande partie des habitants de la ville hostiles au projet de démolition, il fut décidé de confier à une nouvelle association la défense du quartier. C’est ainsi que le 2 avril 1973 naissait Renaissance du Vieux Limoges.
 Peu après paraissaient dans la presse locale les prises de position de Renaissance : maintien des populations dans les anciens quartiers, maintien du commerce et maintien du patrimoine bâti. Ce programme, souhaitant revaloriser et non détruire, reçut finalement le plein accord de la municipalité.

Tract animé de RVL.

Cliquer pour voir la suite